[email protected]

Programme pilote d’accélération des collectivités écoénergétiques intelligentes au Nouveau-Brunswick

RAISON D’ÊTRE DU PROGRAMME

NB SECA logo

Le Programme pilote d’accélération des collectivités écoénergétiques intelligentes au Nouveau-Brunswick (ci-après le « programme ACEI N.-B. ») est un cadre d’accélération de la planification énergétique communautaire. Il fournira à différentes collectivités néo-brunswickoises et à une Première Nation les outils et connaissances requises pour élaborer et mettre en œuvre des plans énergétiques communautaires ainsi que pour bien comprendre leurs retombées économiques nettes. 

Les plans énergétiques communautaires présentent les priorités des collectivités en matière d’énergie ainsi que les étapes pour accéder au statut de collectivité énergétique intelligente (CEI). Ils peuvent prendre diverses formes, mais contiennent en général les éléments suivants : un inventaire des sources d’énergie, une liste d’objectifs, une présentation des actions requises ainsi qu’un échéancier de mise en œuvre. Idéalement, les collectivités participent activement à toutes les étapes de leur création.

Dans un contexte où le Canada travaille à revitaliser son économie à l’aube de la « nouvelle normalité », nous devons veiller à ce que de solides mécanismes de base soient déployés au niveau local. Cela nous permettra de maximiser les retombées des fonds de relance, tant pour stimuler le développement économique que pour contribuer à l’atteinte des objectifs en matière de climat, soit les cibles provinciales d’émissions de GES (14,8 Mt en 2020, 10,7 Mt d’ici 2030 et 5 Mt d’ici 2050) et l’objectif du Canada de parvenir à la carboneutralité d’ici 2050. Dans l’état actuel des choses, ces mécanismes de base ne sont pas encore en place, et les scénarios nous indiquent que si le statu quo est maintenu, la consommation énergétique des collectivités pourrait augmenter de 75 % par rapport aux niveaux de 2006 à l’horizon 2050. Rappelons qu’à l’heure actuelle, l’inefficacité des systèmes de production, de distribution et de consommation de l’énergie contribue aux risques environnementaux, économiques, sanitaires et sociaux qui menacent les collectivités.  

Les collectivités écoénergétiques intelligentes (CEI) have been recognized as economic development drivers and implementers, and a solution that is essential to meeting Canada’s net-zero carbon target by 2050. 

COLLECTIVITÉS PILOTES

Dix collectivités, y compris une Première Nation, ont confirmé leur participation au programme ACEI N.-B. :

Village-of-Florenceville-Bristol

Ville de Florenceville-Bristol

En savoir plus

Située sur le bord du fleuve Saint-Jean, la ville de Florenceville-Bristol fait partie du comté de Carleton, dans l’ouest du Nouveau-Brunswick. Cette collectivité rurale au riche passé agricole abrite une population de 1 604 personnes selon le recensement de 2016. On trouve à Florenceville-Bristol le siège social de McCain Foods, le plus grand producteur de pommes de terre frites au monde. C’est pourquoi cette ville s’est valu le surnom de «Capitale mondiale de la frite».

La moyenne des températures à Florenceville-Bristol est de 11,5 °C, mais le mercure peut chuter aussi bas que -37,8 °C en hiver et grimper jusqu’à 35 °C en été. Cette ville reçoit environ 1 100 mm de précipitations par année et connaît quatre saisons distinctes. Les crues printanières recouvrent parfois les basses terres le long du fleuve Saint-Jean.

D’ici 2027, la ville de Florenceville-Bristol vise à réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) liées aux activités commerciales de 25 % et ses émissions de GES communautaires de 10 % par rapport aux niveaux de 2017. Elle y parviendra grâce à diverses mesures telles que les rénovations de bâtiments, la pose d’ampoules à DEL dans les réverbères et la conservation des eaux. Dans l’ensemble, la ville de Florenceville-Bristol est sur la bonne voie pour réduire ses émissions de GES de manière rentable, tout en contribuant à la santé de sa population.

OROMOCTO

Ville d’Oromocto

En savoir plus

La ville d’Oromocto se trouve dans la grande région de Fredericton et abrite une population de 9 223 personnes selon le recensement de 2016. Oromocto est considérée comme le siège de l’industrie du savoir au Nouveau-Brunswick. Parmi les principaux employeurs de la région, on peut nommer la base des Forces canadiennes de Gagetown, qui est l’un des plus grands centres de formation militaire du Commonwealth. Cette ville est aussi le berceau de la Première Nation d’Oromocto.

Village-of-Perth-Andover

Village de Perth-Andover

En savoir plus

Le village de Perth-Andover est né en 1967, lors de la fusion des municipalités de Perth et d’Andover, situées de part et d’autre du fleuve Saint-Jean. Établi dans l’ouest du Nouveau-Brunswick, dans le comté de Victoria, ce village est adjacent au territoire de la Première Nation Tobique. Sa population s’élève à quelque 1 590 personnes, et il concentre divers services pour les gens habitant dans un rayon de 30 kilomètres au sud du comté de Victoria – ce qui correspond à environ 4 000 personnes. La proximité de Perth-Andover avec l’autoroute transcanadienne a permis d’y bâtir un complexe industriel. D’ailleurs, ce village se situe à 10 kilomètres de la frontière américaine.

Village of Petitcodiac

Village de Petitcodiac

En savoir plus

Situé à mi-chemin entre Moncton et Sussex, le village de Petitcodiac compte une population de 1 383 personnes. Il est desservi par les autoroutes 1 et 2 ainsi que par une ligne ferroviaire du CN, ce qui ouvre la voie à des possibilités de développement économique. La population de Petitcodiac a accès à une gamme complète de services, des détaillants aux activités sportives et culturelles. Le village est aussi classé comme zone à vocation industrielle.

Town-of-Quispamsis

Ville de Quispamsis

En savoir plus

La ville de Quispamsis est située dans la vallée de Kennebecasis dans le sud-ouest du Nouveau-Brunswick, à 22 kilomètres au nord de Saint John. Elle est établie sur les rives des rivières Kennebecasis et Hammond, et abrite le lac Ritchie dans son centre-ville. Quispasmis se trouve à 45 minutes en voiture de Sussex et à 1 heure 30 minutes de Moncton et de Fredericton.

En 2016, la population de Quispasmis s’élevait à 18 245 personnes réparties sur 57,21 km², ce qui correspond à une densité de 319 personnes par kilomètre carré. En 2016, la ville comptait 6 596 résidences privées, parmi lesquelles 6 455 étaient occupées à temps plein. Cinquante-sept pour cent des résidences ont été construites avant 1991. Quispasmis est la sixième municipalité en importance au Nouveau-Brunswick.

En compagnie des municipalités régionales de Rothesay, de Grand Bay-Westfield, de Saint-Martins et de Saint John, ainsi que d’investisseurs privés de la région, Quispasmis a mandaté l’agence Enterprise Saint John pour soutenir la stratégie intégrée de développement économique de la région, intitulée True Growth (croissance véritable).

En 2017, Quispasmis s’est classée en tête du palmarès MoneySense des villes où il fait bon vivre au Canada atlantique.

Town-of-Woodstock

Ville de Saint Andrews

En savoir plus

La ville de Saint Andrews est située dans le comté de Charlotte, sur le bord de la baie de Passamaquoddy au Nouveau-Brunswick. Elle compte une population de 1 786 personnes. Le quartier historique de Saint Andrews a été désigné lieu national historique du Canada, comme il a conservé une bonne part de son charme du 18e siècle. Parfois surnommée Saint Andrews-by-the-Sea, cette ville porte le nom de Qua-nos-cumcook chez les Autochtones de la nation Passamaquoddy.

St.Mary's First Nation

Première nation de St. Mary’s

En savoir plus

Sitansisk est l'une des six communautés qui composent la nation Wolastoqiyik. Elle est vitale pour la capitale du Nouveau-Brunswick, Fredericton. Sitansisk est située à côté du Wolastoq (également connu sous le nom de fleuve Saint-Jean) sur environ 125,8 plus un hectare de terrain; une simple fraction du territoire ancestral traditionnel non cédé des Wolastoqiyik. Sitansisk est une communauté urbaine dirigée par un chef et un conseil et est le plus grand employeur du côté nord de la ville, avec une population de 1987 membres: une moitié vivant au sein de la communauté et l'autre moitié en dehors. Sitansisk termine actuellement un inventaire communautaire des émissions de gaz à effet de serre, mais n'a pas de plan énergétique communautaire. La participation au programme NB SECA permettra à la communauté de développer et d'établir les bases de la mise en œuvre du plan énergétique communautaire.

Village-of-Perth-Andover

Ville de St. Stephen

En savoir plus

La ville de St. Stephen est située dans le comté de Charlotte, sur les rives de la rivière Sainte-Croix, et compte une population de 4 415 personnes. Elle se trouve à proximité de la frontière américaine, de Saint John et de Fredericton. Cette ville est surnommée la « petite ville chocolatée du Canada » en raison de son histoire : les frères Ganong y ont fondé leur épicerie en 1873, qui deviendrait plus tard une grande entreprise chocolatière.

Town-of-Sussex

Ville de Sussex

En savoir plus

Sussex est une ville dans le comté de Kings ayant une population de 4 282 habitants (2016). Elle se trouve dans le centre-sud du Nouveau-Brunswick entre les trois grandes villes de la province, Saint John, Moncton et Fredericton. Au cœur du comté de Kings avec ses 16 ponts couverts, Sussex est connue comme la capitale des ponts couverts du Canada atlantique.
Aujourd’hui, Sussex est principalement un centre de services régionaux pour les collectivités agricoles environnantes de la vallée de la rivière Kennebecasis. La ville est un centre de services routiers sur la route 1, la principale route entre Moncton et Saint John, ainsi que la route la plus achalandée dans les Maritimes vers les États-Unis.
Depuis 2003, le gaz naturel est disponible à partir du gisement de gaz naturel McCully près de Sussex. L’approvisionnement local potentiel en gaz naturel et les possibilités énergétiques résultant de la mine récemment fermée de la Potash Company of Canada appuient tous deux les objectifs du plan énergétique communautaire de la Ville et ses objectifs de développement économique.

Town-of-Woodstock

Ville de Woodstock

En savoir plus

La ville de Woodstock se trouve à 100 kilomètres à l’ouest de la capitale provinciale de Fredericton, à 300 kilomètres de la frontière de la Nouvelle-Écosse, à 200 kilomètres de la frontière québécoise et à 25 kilomètres de la frontière du Maine. Sise sur les rives de la rivière Meduxnekeag et du fleuve Saint-Jean, elle se trouve à la croisée de l’autoroute transcanadienne (sorties 185 et 188) et de l’autoroute américaine I-95 (sortie 12). Le 1er mai 1856, Woodstock est devenue la première ville incorporée au Nouveau-Brunswick. On y trouve des maisons, des églises et des bâtiments victoriens parmi les plus élégants au pays. Dynamique et prospère, la ville de Woodstock est reconnue comme un centre de services dans la vallée du Haut-Saint-Jean. Elle sert également de pôle commercial régional pour les secteurs agricole, forestier et des transports.

SERVICES ET OUTILS PRÉVUS AU PROGRAMME

Les participants bénéficieront des mesures de soutien suivantes pour mettre en œuvre leur plan d’accélération de CEI :

\

Réunions d’avancement mensuelles durant lesquelles QUEST et les équipes de participants pourront échanger des connaissances sur l’énergie communautaire

\

Webinaires sur l’élaboration et la mise en œuvre de PEC

\

Éventail de services et d’outils conçus sur mesure pour guider les collectivités dans l’élaboration ou la mise en place de leurs PEC

ÉCHÉANCIER DU PROGRAMME

Sept. 2020 à mars 2023

STADE 0

Supervision du projet et activités en continu

Déc. 2020 à mars 2021

STADE 1

Lancement du programme et mobilisation des intervenants

Avr. à juill. 2021

STADE 2

Établissement
des bases du
programme

Août 2021 à oct. 2022

STADE 3

Élaboration et
mise en œuvre d’un plan sur mesure

Nov. 2022 à mars 2023

STADE 4

Conclusion et
évaluation du
programme

RÉSULTATS ATTENDUS

Le programme ACEI N.-B. vise les objectifs suivants :

\

Permettre à 10 collectivités du Nouveau-Brunswick (dont une Première Nation) de profiter en continu d’un soutien et d’un échange de connaissances approfondies sur la planification énergétique communautaire.

\

Élaborer et mettre en œuvre des plans sur mesure pour l’accélération des CEI, et produire des rapports sommaires qui permettront aux participants au programme ACEI N.-B. d’évaluer leur progression et de définir les prochaines étapes de leur planification énergétique communautaire.

\

Réaliser des études de cas sur les retombées économiques des plans énergétiques communautaires (PEC) afin de rédiger un rapport sur les effets potentiels de la mise en œuvre de tous les PEC prévus dans la province, ce qui permettra d’éclairer la stratégie provinciale de relance économique post-pandémie.

\

Cerner des apprentissages et des résultats à communiquer aux intervenants concernés aux échelles régionale et fédérale.

\

Offrir un programme perfectionné d’accélération des CEI qui pourra être déployé ailleurs au Canada.

CONTRIBUTEURS FINANCIERS

This program was made possible by support from the Atlantic Canada Opportunities Agency (ACOA), Énergie NB Power, Stantec, the Suncor Energy Foundation, and New Brunswick Environmental Trust Fund.

w

For more information about the program, please contact Eric Timmins, NB SECA Program Manager, at QUEST at [email protected] or 866-494-2770 e.712.

Other Resources

QUEST mène et prépare une recherche appliquée de pointe pour habiliter les praticiens et les décideurs avec les outils dont ils ont besoin pour faire progresser les communautés énergétiques intelligentes. En savoir plus sur nos projets:

National Renewable Natural Gas (RNG) Handbook

National Renewable Natural Gas (RNG) Handbook

May 2020 Renewable Natural Gas (RNG) presents a unique opportunity not only to tackle GHG emissions and improve local air quality, but also to advance a circular economy for municipalities. When implemented on a municipal scale, biomethane can also be injected into...

Accelerating Implementation of Renewable Energy

Accélération de la mise en œuvre des énergies renouvelables

The Accelerating the Implementation of Renewable Energy (AI-RE) protocol is a free online resource for Canadian municipalities. It consists of 5 action items and associated resources on: The roles municipalities can play in renewable energy development How to find and...

Innovation Sandboxes

carrés de sable pour l'innovation

The goal of the Regulatory Innovation Sandboxes project is to create foundational policy frameworks for legislated regulation innovation. The foundational frameworks can then be used by provincial, territorial and federal policymakers and regulators to create more effective policies, regulations, and programs to accelerate the transition to a low-emissions future efficiently and fairly using a multi-sectoral, collaborative process.